La première référence littéraire date
de 1847, il est décrit un chien
bleuâtre, couleur d'ardoise, marqué
de taches et plages plus sombres et
souvent avec des marques feu aux
membres et au museau.

Le club irlandais du Kerry Blue fut
créé en 1920 à Dublin ainsi que son
standard. Il fut reconnu par le Kennel
Club en 1923.


Le kerry blue a deux cousins, l'irish terrier à poil dur de couleur rouge et le soft coated wheaten à poil
doux de couleur froment.

C'est en 1927 que M. HARRIMAN importa chez nous un couple de champions anglais : CH GORSE
GAMIN 2 ans et CH BREESENHURST BLUE BERYL 3 ans. De leur union naquit le 4 novembre 1927
BUSTER UP le 1er kerry né en France.

Le Kerry Blue fut utilisé pendant la seconde guerre mondiale par les Allemands comme chien de garde
et par la Royal Air Force pour le service de nuit anti-sabotage, comme chien de garde des poudrières et
des aéroports. L'armée britannique l'utilisa pour garder les camps de prisonniers de guerre. Son pelage
bleu foncé, tel un camouflage, le rendait particulièrement adapté pour le travail nocturne.

Actuellement, on le trouve couramment aux Etats-Unis, en Russie et bien-sûr au Royaume Unis. . En
Europe de l'Ouest, il reste très confidentiel.

Dans son Irlande natale, le kerry blue était un chien de ferme très polyvalent.




Chien d'eau, il était un spécialiste de la chasse à la loutre.
Depuis que la loi protège (par bonheur) ces dernières, il est
employé pour le sanglier, le blaireau, le renard, le lapin, le
canard ou d'autres rongeurs. Ce sont aussi d'excellents
retrievers.


Utilisé pour rassembler les troupeaux, il a gardé cet instinct. Au cours de promenade en famille, il aime
avoir tout le monde à vue. Courant de l'un à l'autre, il regroupe les traînards en les poussant avec des
petits coups de museau dans les mollets.

Très protecteur, il garde tout ce qui lui est confié et se montre très efficace.


Il entretient une grande passion pour les
enfants et reste, même adulte, leur meilleur
copain de jeu. C'est un excellent chien de
compagnie, très «pot de colle » qui vous
suit partout. Ce n'est pas un chien fugueur.


Sa taille lui permet de se glisser dans n'importe quelle voiture et de passer
inaperçu tant au restaurant qu'à l'hôtel. Il est, par excellence, le chien de la
famille
En France, il pratique l'agility et le pistage au plus haut niveau. Ce qui prouve
bien que sa réputation de bagarreur têtu n'est pas justifiée.


En exposition certains deviennent de vrai cabot. Ils paradent sur les rings en essayant de capter les
regards et surtout celui des photographes. D'ailleurs les juges ne résistent pas et les font souvent gagner,
ils sont très spectaculaires.

Accueil
HISTORIQUE
Haut de page
Les origines du Kerry Blue commence par une belle histoire :

Il était une fois, par une nuit sombre en baie de Tralee, un terrier bleu, seul survivant d'un navire naufragé.
Ce redoutable guerrier n'eut d'autre solution pour s'octroyer les faveurs des belles du Comté de Kerry que
d'occire tous les mâles, ses ennemis.

Trois cent ans plus tard, cette légende nous explique la présence de 5 kerries blues à la première
exposition canine irlandaise à Limerick en 1887.


Le Kerry devint si populaire qu'il fut la mascotte des patriotes
irlandais jusqu'en 1924. Ils créèrent 4 clubs différents pour le
défendre.

Dans le comté de Kerry, il existe de nombreux bovins, ovins,
porcs et volailles de couleur gris foncé. Cela confirme que par le
passé, la population de ce comté avait une préférence et
sélectionnait tous les animaux de cette couleur.